Granulats recyclés

4 classes principales

  • Granulats de (débris) BETON
  • Granulats de (débris) MIXTE
  • Granulats de (débris) MACONNERIE
  • Granulats de (débris hydrocarboné) TARMAC
Applications des granulats recyclés

Recycleur : un métier

Depuis sa création, l'asbl FEREDECO s'efforce de porter auprès des entrepreneurs et des maîtres d'ouvrage un message constant : « recycler est un métier ! »

S'il est vrai que le recyclage des déchets inertes est une activité « historique » qui se pratique depuis l'antiquité et est encore pratiquée de manière accessoire par un certain nombre d'entrepreneurs en construction, le recyclage en centre fixe a petit à petit acquis ses lettres de noblesse en tant qu'activité professionnelle à part entière.

Les techniques et les processus de recyclage sont multiples et évoluent encore à l'heure actuelle mais le but de chaque recycleur est le même : La recherche constante de la qualité des granulats recyclés. Cette qualité est matérialisée par le MARQUAGE CE 2+ des granulats recyclés.

Les techniques

Au-delà du concassage (réduction de dimension des matériaux par impact) et du criblage (séparation granulométrique des concassés par tamisage) qui sont les opérations élémentaires de tout recycleur de déchets inertes, des installations de plus en plus performantes viennent se greffer au processus de recyclage. Les nouvelles installations les plus courantes sont les « tables de lecture » qui permettent une séparation manuelle des déchets parasites et les « overband » (dé-feraillage par aimantation) ajoutés en compléments de ceux présents originellement sur les concasseurs.

 

Plusieurs systèmes de souffleries (séparation des éléments légers : bois papiers et plastiques) sont également opérationnels tandis que de plus en plus de centres de recyclage s'équipent en installations d'amélioration – stabilisation des sables de pré-criblage au moyens de liants hydrauliques et/ou aériens.

Bouton de contact

Les déchets

Les déchets inertes à recycler varient peu d'une installation à l'autre, c'est la proportion de l'un ou l'autre de ces déchets qui peut pousser une installation à se spécialiser ou à investir dans le traitement de déchets spécifiques.

4 grandes catégories:
(Déchets de béton, béton armé, mixtes (maçonnerie + béton) et tarmac) avec de multiples mélanges et intermédiaires selon la quantité de fines ou de terre présentes dans le déchet.

Une seule règle générale : le prix d'entrée du déchet fluctue en fonction de sa catégorie (et donc, de sa difficulté de traitement) et de la quantité de terre et de fines qu'il contient.

De plus en plus de centres de recyclage de déchets inertes s'équipent d'installations performantes (voir ci-dessus) leur permettant de séparer et de trier manuellement les déchets parasites (classe II) présents dans les déchets inertes.

Cette spécialisation a un coût ! Si un déchet propre de béton pourra être accepté gratuitement dans certains centres, un déchet mixte présentant beaucoup de déchets de classe II parasites (plastiques, bois, papier, etc…) se verra attribuer un coût à la tonne beaucoup plus important à l'entrée.

Certains centres de recyclage s'orientent également (dans le respect des déchets et quantités définis dans leur permis d'environnement) vers la collecte d'autres déchets de la construction. En élargissant la palette des services qu'ils offrent ainsi aux entrepreneurs ces centres deviennent le partenaire idéal de la gestion des déchets de plusieurs sociétés.

Pelleteuse en action
Tapis roulant avec chute  granulats
Chutes de granulats
Centre de tri
Tablea de tri de déchets inertes